5 signes montrant qu'il est temps de changer votre chaîne de levage

Entretenir et changer ses chaînes de levage et ses chaînes de mât

Quel est l’élément le plus précieux et le plus important d’un chariot élévateur ? La réponse à cette question pourrait bien être la suivante : il s’agit des chaînes de levage. En effet, ce sont elles qui supportent toute la charge au moment du levage et cela touche donc directement la sécurité.

Ainsi, sans chaîne, impossible de soulever quoi que ce soit. Plus crucial encore : avec des chaînes usées, la manutention est moins productive et même destructive (usure des fourches), et surtout plus dangereuse. Les risques sont nombreux.

Alors, comment entretenir ses chaînes de levage et comment savoir quand les changer ? Quels sont les signes d’usure classiques ? Le Blog de la Manutention vous accompagne dans l’entretien quotidien de vos chariots élévateurs. Toutes les réponses à vos questions sont dans cet article ! :)

Quels sont les signes d'usure d'une chaîne de levage ?

Vous pouvez repérer les signes d’usure de votre chaîne de levage au moyen de quelques astuces simples. Concrètement, avec l’usure, les chaînes s’allongent et se détendent. Cela a des répercussions directes sur votre travail.

Comment savoir s’il est temps de les entretenir ou de les changer ? Vous pouvez déjà guetter les signes suivants :

Inspection chaînes de mât
  1. La chaîne fait du bruit en travaillant (vous entendez des « clacs » lorsque le mât est en mouvement, ce qui signifie que des axes se bloquent)
  2. La chaîne est plus lâche d’un côté que de l’autre (cela signifie que le réglage n’est pas bon : il faut équilibrer la tension des chaînes)
  3. La chaîne présente des traces de rouille
  4. Les fourches traînent au sol
  5. La chaîne présente plus de 2% d’allongement

 

Pour savoir si la chaîne présente 2% ou plus d'allongement, il suffit d’utiliser un indicateur d’usure de chaîne, qui permet de mesure le pourcentage d’allongement de cette dernière. Vous pouvez retrouver le mode d'emploi en ligne en cliquant ici. En suivant les instructions du constructeur de cet indicateur d’usure de chaîne, vous pouvez déterminer si votre chaîne a besoin d’être remplacée ou non. Si la lecture sur l'outil est :

  • < 2% : votre chaîne est encore bonne et n’a pas besoin d’être changée
  • > 2% : signal d’alerte. Si cela est mesuré lors de la VGP, il faut marquer dans le rapport que la chaîne est à changer et prévoir le remplacement avec votre technicien de maintenance.
  • > 3% : seuil d’intolérance. Le remplacement est impératif pour continuer à travailler sans risques.
Indicateur d'usure de chaîne utilisation

 

Note : si votre chariot possède une cabine, le seuil d'intolérance se situe à 2%.

Cette mesure est à faire faire par votre technicien habilité de maintenance à chaque VGP réalisée, c’est-à-dire tous les 6 mois. Vous pouvez éventuellement l’effectuer vous-mêmes dans les conditions suivantes : il faut que la chaîne soit sous tension.


Quels facteurs accélèrent l'usure des chaînes de mât ?

Si l’usure d’une chaîne est normale et qu’il peut arriver qu’il faille la changer, certaines erreurs ou certains facteurs externes accélèrent son usure. Pour savoir si vous devez prévoir des entretiens plus rapprochés, regardez si un ou plusieurs de ces critères vous correspondent ! Quelles sont les causes les plus courantes d’une usure prématurée d’une chaîne de levage ?

1. Nettoyer les chaînes avec des produits non adaptés

Si vous entretenez vous-mêmes vos chaînes de mât, assurez-vous d’utiliser la graisse ou le lubrifiant spécifié par le constructeur. Pour cela, tournez vous vers votre fabricant afin de savoir quel est le produit le plus recommandé. Certains détergents sont abrasifs et peuvent endommager les chaînes en les attaquant. Conclusion, pour éviter tout désagrément : anticipez !

2. Les utilisations intensives

Deuxième facteur courant : plus les charges sont lourdes, et plus haute est la fréquence à laquelle elles sont soulevées, plus vite les chaînes s’allongent. Si vous avez donc une utilisation intensive de votre chariot élévateur, prévoyez des entretiens plus rapprochés avec votre technicien de service !

3. Le milieu de travail

Certains environnements provoquent une usure prématurée des chaînes :

  • Les milieux salins (le sel attaque),
  • Les milieux chauds et humides (la chaîne se dégraisse plus vite) ;
  • Les milieux acides (par exemple la fabrication de batterie, où de la vapeur acide est régulièrement dégagée) ;
  • Le milieu alimentaire (lorsque les chariots sont nettoyés au Karcher très régulièrement, ce qui dégraisse la chaîne plus vite qu’elle ne devrait l’être).

Dans ces milieux, il est conseiller d’augmenter la fréquence des contrôles ainsi que la lubrification des chaines.

4. Les chocs

Si vos chaînes heurtent des obstacles, selon la fréquence et la violence des chocs, leur durée de vie peut être considérablement diminuée.


Comment entretenir ses chaînes de levage en 3 étapes

Nettoyage chaînes de levage

Pour prolonger la durée de vie de vos chaînes de levage, si vous souhaitez les entretenir vous-même, voici nos trois conseils :

  • Nettoyez la chaîne sous vapeur ou solvant pour la dégraisser, et évitez les détergents supplémentaires qui causeront de la corrosion.
  • Séchez la chaîne au moyen d’air comprimé
  • Lubrifiez avec le bon type de graisse (indiqué par fabricant).

Il existe des lubrifiants particuliers pour chambre froide, comme c’est le cas pour les huiles moteurs. Pour connaître la référence de la graisse la plus appropriée, rapprochez-vous de votre constructeur ou consultez le manuel d’utilisation et le manuel d’entretien de votre chariot.

À quelle fréquence entretenir ses chaînes ?

Les chaînes sont censées être contrôlées à chaque VGP, c’est-à-dire tous les 6 mois. Sinon, à titre indicatif, il est recommandé de les faire vérifier toutes les 1000h, afin de les contrôler et de les graisser.

Peut-on réparer / entretenir soi-même ses chaînes de levage ?

C’est possible, mais c’est peu conseillé et dangereux. En effet, il faut sécuriser certains éléments (certaines parties du mât, comme le tablier de fourches, sont très lourdes à soulever). Et même lorsque tous les éléments nécessaires sont sécurisés et que la chaîne est accessible, il faut garder à l’esprit qu’elle est attachée des deux côtés. Ainsi, en détachant la chaîne d’un côté, elle peut glisser violemment de l’autre. Le risque alors encouru est alors très élevé.

Outre le risque humain, si l’entretien de la chaîne n’est pas effectué correctement, il est possible d’endommager la chaîne (en ne la nettoyant pas avec les bons produits, ou en ne la séchant pas après l’avoir nettoyée, ce qui la fragilise).

Enfin, ce travail d’entretien est très salissant, tant pour celui qui l’exécute que pour l’environnement.

Pour éviter tout désagrément, contactez des professionnels de l’entretien de chariots élévateurs et demandez-leur une intervention ! Nous serons ravis de vous conseiller et de vous rendre visite pour effectuer l’entretien de vos chaînes de mât :

Cet article vous a plu ? Laissez-nous un commentaire !

Commentaires

Pas de commentaires

Abonnez-vous au blog !

Soyez au courant dès qu'un article est publié. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Politique de protection des données